La vaccination contre le Covid-19 - Tout savoir, tout comprendre

Sauf contre-indication telle qu’établie dans la liste de la Haute Autorité de santé (HAS) (reprise à l’annexe du décret n° 2022-1097 du 30 juillet 2022), tout le monde peut être vacciné contre le Covid-19 dès l’âge de 5 ans, y compris les femmes enceintes dès le 1er trimestre de grossesse. Les enfants âgés de 6 mois à 4 ans à risque de forme grave ou vivant dans l’entourage d’une personne immunodéprimée peuvent également être vaccinés contre le Covid-19.

La protection immunitaire apportée par le vaccin baisse plus rapidement dans le temps chez certaines catégories de personnes, les exposant davantage au risque de faire une forme grave de Covid-19. La vaccination annuelle est fortement recommandée à ces personnes dans le cadre des campagnes de vaccination contre le Covid-19. Selon les recommandations de la HAS du 23 février 2023, une campagne de vaccination est organisée à l’automne 2023, sur le modèle de la campagne de vaccination contre la grippe saisonnière, et ouverte aux mêmes publics, à partir de 6 mois après la dernière injection ou infection.

Qui est concerné par la dose annuelle de vaccin contre le Covid-19 ?

Conformément à l’avis de la HAS du 23 février 2023, il est fortement recommandé aux personnes les plus à risque de forme grave de recevoir une dose annuelle de vaccin contre le Covid-19, notamment aux :

  • personnes âgées de 65 ans et plus ;
  • personnes atteintes de comorbidités ayant un risque plus élevé de forme grave de la maladie (hypertension artérielle compliquée, problèmes cardiaques, vasculaires, hépatiques, rénaux, pulmonaires, diabète, obésité, cancers, personnes transplantées, personnes atteintes de trisomie 21 ou de troubles psychiatriques ou de démence) ;
  • personnes immunodéprimées ;
  • femmes enceintes, quel que soit leur trimestre de grossesse ;
  • résidents en établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) et unités de soins de longue durée (USLD) ;
  • personnes à très haut risque de forme grave selon chaque situation médicale individuelle et dans le cadre d’une décision partagée avec les équipes soignantes ;
  • personnes vivant dans l’entourage ou en contacts réguliers avec des personnes immunodéprimées ou vulnérables, y compris les professionnels des secteurs sanitaire et médicosocial.

La dose annuelle n’est plus recommandée pour les personnes non ciblées par les recommandations décrites ci-dessus. Néanmoins, si une personne n’est pas dans la cible et souhaite recevoir une vaccination, elle pourra en bénéficier gratuitement.

En outre, les personnes souhaitant se faire vacciner avec le vaccin Sanofi, autorisé uniquement en rappel, devront avoir été préalablement primo-vaccinés ou infecté au Covid-19.

Quels vaccins sont utilisés dans le cadre de la campagne annuelle de vaccination contre le Covid-19 ?

Des vaccins adaptés au variant circulant majoritairement sont proposés dans le cadre de la campagne annuelle de vaccination. Le vaccin de Pfizer-BioNTech sera proposé en première intention pour toutes les personnes âgées de plus de 5 ans.

Au début de la campagne d’automne 2023, le vaccin Sanofi pouvait être proposé en seconde intention pour les personnes refusant ou intolérantes au vaccins ARNm. Il est remplacé par le vaccin adapté de Novavax (XBB.1.5) à partir du 4 décembre 2023.

Quels sont les délais à respecter pour recevoir une dose de vaccin contre le Covid-19 ?

Le délai à respecter entre deux doses de vaccin contre le Covid-19 ou entre une infection au Covid-19 et une dose de vaccin est de 6 mois.

Pour les personnes de 80 ans et plus ainsi que pour les personnes résidant en EHPAD/USLD et pour les personnes immunodéprimées quel que soit leur âge, ce délai est réduit à 3 mois depuis la dernière injection ou infection.

Comment se passe la vaccination ?

Le jour de la vaccination, vous devez vous munir d’une pièce d’identité ainsi que de votre carte vitale, si vous en possédez une.

Sur place, un médecin ou un autre professionnel de santé vous posera des questions et vous fera remplir un questionnaire permettant de vérifier que vous ne présentez pas de contre-indication et permettant également de définir le parcours vaccinal à adopter. Cette étape vise à vérifier que vous pouvez être vacciné normalement. Retrouvez ici le questionnaire dédié.

La vaccination consiste en une injection intramusculaire, dans le bras le plus souvent. Dans certains cas (personnes à risque de forme grave de Covid-19, etc.), vous serez invité à rester 15 minutes sur place par mesure de sécurité, avant de pouvoir rentrer chez vous.

Où me rendre pour recevoir une dose de vaccin contre le Covid-19 et comment prendre rendez-vous ?

Vous pouvez être vacciné chez votre médecin traitant (généraliste ou spécialiste), en pharmacie, en cabinet infirmier, en cabinet de sage-femme ou au sein des services hospitaliers où vous êtes suivi. Certains de ces professionnels de santé peuvent accepter de se déplacer à votre domicile pour administrer cette vaccination.

Pour cela, vous pouvez prendre rendez-vous en ligne sur les plateformes de prise de rendez-vous ou vous rapprocher de votre médecin traitant (généraliste ou spécialiste), de votre médecin du travail, de votre pharmacien, de votre infirmier ou de votre sage-femme pour obtenir un rendez-vous.

Si vous résidez en établissement pour personnes âgées (EHPAD, USLD, résidences autonomie), vous n’avez pas besoin de vous déplacer : la vaccination aura lieu au sein de votre établissement.

Retrouvez toutes les informations sur les lieux de vaccination sur www.sante.fr.

Comment se passe la vaccination des mineurs ?

La vaccination des mineurs à risque de forme grave de Covid-19 ou proches d’une personne immunodéprimée, au sein du même foyer, est recommandée dans le cadre des campagnes de vaccination contre le Covid-19.

Les enfants de moins de 11 ans reçoivent un vaccin de Pfizer-BioNTech adapté à leur tranche d’âge : 10µg/dose pour la classe d’âge des 5-11 ans ou 3µg/dose pour la classe d’âge des 6 mois – 4 ans.

Les schémas vaccinaux ont été simplifiés pour les enfants âgées de 5 à 11 ans :

  • quel que soit le passé vaccinal du patient, la posologie consiste désormais en une seule dose de vaccin ;
  • les notions de primo-vaccination et de rappel ne sont donc plus d’actualité pour cette catégorie d’âge.

Cette simplification n’est pas applicable pour la catégorie d’âge des 6 mois - 4 ans :

  • les enfants de cette tranche d’âge ayant déjà été primo-vaccinés ou infectés par le virus du Covid-19 sont éligibles, comme le reste de la population, à une dose supplémentaire du vaccin spécifique à leur tranche d’âge (3 µg/dose) à partir de 6 mois après leur dernière infection ou injection.
  • pour les enfants de cette tranche d’âge n’ayant pas été primo-vaccinés ou infectés par le virus du Covid-19, il convient de réaliser un schéma de primo-vaccination, comprenant (sans cas d’infection qui se manifesterait pendant le schéma vaccinal) l’injection de 3 doses de la forme du vaccin spécifique à cette tranche d’âge. Les deux premières doses doivent être administrées à 21 jours d’intervalle. La 3e injection doit être réalisée 8 semaines après la 2e injection.
    • dans le cas d’une infection qui survient durant la réalisation du schéma de primo-vaccination, entre l’injection de la première et de la seconde dose : l’enfant doit attendre 3 mois après l’infection avant de pouvoir se faire injecter la deuxième dose. C’est à la suite de cette 2e injection que le schéma primo-vaccinal sera complet (pas besoin de 3e injection). L’enfant devient alors éligible, comme le reste de la population, à une dose supplémentaire du vaccin prévu pour sa tranche d’âge à partir de 6 mois après sa dernière injection ou infection.
    • dans le cas d’une infection qui survient durant la réalisation du schéma de primo-vaccination, entre l’injection de la 2e et de la 3e dose : l’enfant doit attendre 3 mois après l’infection avant de pouvoir se faire injecter une 3e dose. C’est à la suite de cette 3e injection que le schéma primo-vaccinal sera complet. L’enfant devient alors éligible, comme le reste de la population, à une dose supplémentaire du vaccin prévu pour sa tranche d’âge à partir de 6 mois après sa dernière injection ou infection.

L’autorisation des deux parents est une condition nécessaire à la vaccination de toute personne mineure, sauf impossibilité pour l’un des deux parents de recueillir l’accord de l’autre. Il n’est pas nécessaire que l’enfant soit accompagné par un de ses parents. La personne qui l’accompagne doit pouvoir établir qu’elle détient l’accord des parents et présenter un formulaire d’autorisation parentale dûment signé par les deux parents.

L’impossibilité peut être avérée, lorsque l’autre parent, qui par exemple réside dans une autre ville, voire à l’étranger, ne donne pas suite, dans un délai raisonnable, à la demande du premier parent sollicitant son accord pour la vaccination anti-Covid de leur enfant.

Combien coûte la vaccination ?

La vaccination contre le Covid-19 est prise en charge par l’Assurance maladie, et les personnes qui souhaitent se faire vacciner n’ont rien à payer.

Est-il possible de se faire vacciner contre la grippe et le Covid-19 ?

Conformément à l’avis de la HAS relatif à administration concomitante des vaccins contre le Covid-19 et contre la grippe saisonnière du 22 juin 2023, il est recommandé de proposer la vaccination concomitante des vaccins contre le Covid-19 et contre la grippe saisonnière, dès lors qu’une personne est éligible aux 2 vaccinations, quel que soit son âge. Les 2 injections peuvent être pratiquées le même jour, sur 2 sites d’injection distincts (les 2 bras par exemple). Si les deux vaccins ne sont pas administrés au même moment, il n’y a pas de délai à respecter entre les deux vaccinations, comme le précise la HAS.

À partir du 17 octobre 2023, date du début de la campagne de vaccination contre la grippe, il sera donc possible de recevoir les deux vaccins le même jour.

Où puis-je retrouver ma preuve sanitaire à la suite de ma vaccination ?

Vous pouvez récupérer votre certificat de vaccination numérique en vous connectant sur le téléservice de l’Assurance maladie (pour une attestation de vaccination), ou bien sur votre compte Mon espace santé.

Vous pouvez également obtenir une copie papier en vous rendant dans votre caisse d’assurance maladie ou en vous rapprochant d’un professionnel de santé.